Après une pause forcée, le blog se réactive

Le précédent article de Proches et Cancer datait du 20 janvier 2016. Depuis plus rien…

Le silence prolongé n’est jamais bon signe pour un blog. Entretenir la relation de confiance et l’intérêt des lecteurs exige une certaine régularité dans la production de contenus susceptibles d’intéresser les visiteurs du site. Je suis donc désolé, surtout en constatant que depuis janvier, les visites ont été nombreuses, de n’avoir pas pu écrire des articles et concrétiser mon engagement à aider les proches de malades.

Ce silence était malheureusement forcé. Comme une suite, non pas logique, mais ressentie comme illogique, des épreuves que le cancer a fait vivre à notre famille plus généralement et à notre couple en particulier (cf. la rubrique A propos pour se rappeler de notre histoire), les derniers mois ont été tourmentés, jusqu’à l’issue paroxystique : notre séparation. Un dur moment à vivre pour tous les deux. Surtout après tant d’épreuves que nous avions réussi à surmonter ensemble.

Je ne m’étendrai pas sur ces douloureux moments parce qu’ils sont intimes, privés. Pour autant, je l’évoque sur ce blog parce qu’au-delà des causes profondes et personnelles, je reste convaincu que cette maladie est le temps de tous les dangers pour le couple et qu’elle laisse des traces, des séquelles, des dommages collatéraux. J’aurai sans doute l’occasion d’approfondir dans de prochains articles ce thème précis du couple pendant et après le cancer, et de faire des recherches sur les statistiques de séparations et de divorces post-maladie.

Et justement parce que le cancer me paraît avoir joué un rôle certain dans la tournure qu’a prise notre histoire familiale; parce que je veux pouvoir donner aux proches et malades les éclairages qui leur permettront peut-être d’appréhender et d’éviter ce piège; parce que j’ai aussi la conviction que les causes profondes qui ont pu nous amener à nous séparer sont sans doute pour la plupart celles qui ont pu déclencher la maladie et la récidive (cf. sur ce point l’article consacré aux travaux du Dr Van den Bogaert); et enfin parce que mon épouse comme moi ressentons que rien dans ce qui nous arrive n’est inéluctable; je reste déterminé plus que jamais à faire vivre ce blog et à poursuivre mon implication pour la cause qu’il entend représenter.

 

Print Friendly, PDF & Email
Partagez sur les réseaux sociaux

    2 pensées sur “Après une pause forcée, le blog se réactive

    • 28 mars 2016 à 10 h 29 min
      Permalink

      Je vous souhaite bien du courage à tous les deux, et je vous félicite de continuer à vous impliquer dans ce sujet. Bravo !

      Répondre
      • 29 mars 2016 à 20 h 49 min
        Permalink

        Merci de votre compréhension et de votre soutien.

        Répondre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *